frou5 el houma



  • hannibal fi houmetna - outid







  • hannibal fi houmetna - zakaria
  • Cheryl Crow , run baby run




    She was born in November 1963
    The day Aldous Huxley died
    And her mama believed
    That every man could be free
    So her mama got high, high, high
    And her daddy marched on Birmingham
    Singing mighty protest songs
    And he pictured all the places
    That he knew that she belonged
    But he failed and taught her young
    The only thing she's need to carry on
    He taught her how to

    Run baby run baby run baby run
    Baby run

    Past the arms of the familiar
    And their talk of better days
    To the comfort of the strangers
    Slipping out before they say
    so long
    Baby loves to run

    She counts out all her money
    In the taxi on the way to meet her plane
    Stares hopeful out the window
    At the workers fighting
    Through the pouring rain
    She's searching through the stations
    For an unfamiliar song
    And she's pictures all the places
    Where she knows she still belongs
    And she smiles the secret smile
    Because she knows exactly how
    To carry on

    So run baby run baby run baby run
    Baby run

    From the old familiar faces and
    Their old familiar ways
    To the comfort of the strangers
    Slipping out before they say
    So long
    Baby loves to run

    citation du jour

    " don't be so open minded or your brain will fall out"

    bel arbi, ce n'est cetainement pas la bonne attitude à avoir elhouni pour parvenir à vivre en osmose avec ses congénères.
    à méditer!

    C'est quand même bien fait le français

    C'est quand même bien fait le français :
    * Un gars : c'est un jeune homme
    * Une garce : c'est une pute (mais bien sur)
    * Un courtisan : c'est un proche du roi
    * Une courtisane : c'est une pute
    * Un masseur : c'est un kiné
    * Une masseuse : c'est une pute ( ça dépend de ses fonctions)
    * Un coureur : c'est un joggeur
    * Une coureuse : c'est une pute
    * Un rouleur : c'est un cycliste
    * Une roulure : c'est une pute
    * Un professionnel : c'est un sportif de haut niveau
    * Une professionnelle : c'est une pute
    *un homme sans moralité: c'est un politicien
    * Une femme sans moralité : c'est une pute ( et vas y qu'on en rajoute)
    * Un entraîneur : c'est un homme qui entraîne une équipe sportive
    * Une entraîneuse : c'est une pute
    * Un homme à femmes : c'est un séducteur (on en a plein chez nous)
    * Une femme à hommes : c'est une pute (euh elles aussi )
    * Un homme public : c'est un homme connu
    * Une femme publique : c'est une pute
    * Un homme facile : c'est un homme agréable à vivre (ç a existe ça??)
    * Une femme facile : c'est une pute
    * Un homme qui fait le trottoir : c'est un paveur
    * Une femme qui fait le trottoir : c'est une pute
    * Un péripatéticien: c'est un élève d'Aristote
    * Une péripatéticienne: c'est une pute
    Non, le français, vraiment, c'est pas compliqué .....
    c'est bizarre, je ne comprends pas certaines personnes qui disent ne pas saisir les subtilités de cette langue!

    à la plus jolie des suprises de ces 16 dernières années

    à cette petite tête farfelue
    bien pleine et bien faite
    à l'esprit fin et à la langue bien pendue
    à ce joli sourire qui illumine mes journées
    à ta douceur bien cachée
    à tes prises de positions qui forcent mon admiration
    à ta kiltire qui me sidère
    à ta joie de vivre
    à ton sens de l'humour, tes mots bien sarcastiques
    au fait que tu fasses partie de ma vie
    bon anniversaire et bonne fête ma zicco préférée.
    biz laaziz.

    la noirceur des yeux de Abla, sa poitrine, ont enflammées mes désirs.

    « Jeune beauté qui laisse involontairement

    Tomber les boucles de tes cheveux

    Et tes longues tresses

    Aussi noires que l’ébène.

    Tu es semblable au jour

    Que la nuit vient d’envelopper

    Dans son obscurité,

    Tu es comme l’astre argenté

    Qui obscurcit les plus vives étoiles.

    Tes charmes séduisent

    Tous ceux qui t’approchent.

    Ne me fais pas un crime de mon amour.

    Je ne songe qu’à lui, je ne respire que lui.

    Mais je le cacherai dans mon âme

    Jusqu’au jour heureux

    Ou je pourrai m’écrier :

    J’ai servi celle que j’adore. »

    Antar ibn Chadad.

    Douce France, cher pays de mon enfance*


    Adieu ma petite maman

    Adieu ma petite maman je vais mourir

    Je suis qu'un enfant pourtant je vais mourir

    Je n'avais pas assez l'identité française

    Pourtant à l'école où j'allais

    J'étais bon en français

    Adieu ma petite maman je vais mourir

    Je suis qu'un enfant j'aurais pas dû m'enfuir

    Quand les gardiens de la paix nous pourchassaient

    Ils allaient m'attraper quand j'ai sauté

    Dans le vide pour m'échapper

    Pleure pas ma petite maman je vais partir

    Parait qu'ici on ne peut pas recueillir

    Toute la misère du monde et que sans tarder

    Pour remettre la France au travail

    Il faut que je m'en aille

    Ne pleurez pas mes chers parents je vais plus souffrir

    J'aurais pu être enlevé violé ou pire

    On vous aurait reçus à l'Elysée

    Sur notre sort la France aurait pleuré

    Mais nous pour eux c'est une histoire minable

    Si je fuyais c'est que j'étais sûrement coupable

    Adieu ma p'tit' maman je vais mourir

    J'espère que ma mort pourra servir

    Et que bientôt la chasse à l'étranger

    Comme toutes les chasses sera périmée

    Pourquoi les riches nous pillent et nous repoussent

    Pourtant tout est à tous



    Un jour peut-être pour se repentir

    Plus tard dans les écoles un président

    Décomplexé fera lire aux enfants

    Cette pensée d'un étrange étranger :

    Adieu ma petite maman je vais mourir...


    Paroles et Musique de Marc Havet
    http://www.marchavet.com/chansons/adieu_ma_petite_maman.mp3


    le Président Sarkozy a ordonné que le 22octobre les enseignants lisent à leurs élèves la lettre de Guy Môquet qui commence par "Je vais mourir...".

    chapeau bas Mr le Président; cela se passe de commentaires.

    *Douce France, chanson de Charles Trenet.

    soirée pour les amateurs de théâtre

    j'ai appris que la dernière pièce de fadhel jaibi, khamssoun, reprenait du service et ce à partir de vendredi 19 Octobre.

    ayant raté la saison dernière, j'ai pensé y aller ce vendredi avec le nouvel observateur (il se reconnaitra)
    j'ai pensé aussi que cela pouvait etre une belle occasion pour revoir ceux et celles rencontrés lors des deux dernières rencontres de bloggeurs.
    la soirée aur lieu le vendredi au théatre municipal à 19h30, pour ceux que ça interesse, vous etes les bienvenus. ;)
    et comme dit mon cousin : un peu de kiltire ne fait de mal à personne. :)
    tenez moi au courant.

    Mon rêve familier



    Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
    Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
    Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

    Car elle me comprend, et mon coeur, transparent
    Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
    Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
    Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

    Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
    Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
    Comme ceux des aimés que la Vie exila.

    Son regard est pareil au regard des statues,
    Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
    L'inflexion des voix chères qui se sont tues.


    Paul Verlaine.


    Le secret

    Encore une histoire
    A écouter seule avec soi
    Pour ne pas laisser la vérité se faire avoir
    Encore un sourire acidulé qui survivra
    Aux cicatrices si mal refermées
    Cachées au fond de moi
    Je sais comment oublier
    Tous les chemins sans espoir
    Encore des mensonges
    Pour oublier nos idées noires
    Et l'ascension des amours brûlés vers l'au-delà
    Encore une image à effacer de son miroir
    D'un seul geste, d'un seul regard tourné
    Tourné vers autre part
    Je sais comment on fait
    Pour se raconter des histoires
    Oh oui je sais, je sais comment on fait
    Pour se noyer de désespoir !
    Le mal est fait
    Silencieux il reste en moi
    Je ne le regarde pas
    Je garderai le secret
    Je garderai le secret
    Quelque part au fond de moi
    Où personne ne peut l'apercevoir
    Je garderai le secret
    Encore un sourire à effacer
    De la mémoire
    Un regard qu'il faudra éviter
    Tellement de fois
    Combien de caresses à arracher
    Au souvenir si présent
    De nos corps encore mêlés
    Au souffle de nos voix
    Je sais comment on fait
    Pour se raconter des histoires
    Oh oui je sais je sais comment on fait
    Pour se noyer de désespoir !
    Le mal est fait
    Silencieux il reste en moi
    Je ne le regarde pas Je garderai le secret
    Quelque part au fond de moi
    Où personne ne peut l'apercevoir
    Je garderai le secret
    Je garderai le secret
    Le survivant ne dit jamais
    Les secrets qui l'abritent des courants
    Il fait semblant de ne pas se douter du danger
    Quand il le pressent
    Le mal est fait
    Silencieux il reste en moi
    Je ne le regarde pas
    Je garderai le secret
    Je garderai le secret
    Quelque part au fond de moi
    Où personne ne peut l'apercevoir
    Je garderai le secret
    Je garderai le secret




    merci Calo.

    vidéo officielle de la soirée de Samedi spécial meet up sahria fel medina

    video

    après un effort considérable, un travail titanesque, moult complications et problèmes d'ordre technique, beaucoup de stress de de prise de tête, je suis enfin arrivée à poster cette vidéo de malheur. ;)

    tatararaaaaa: voici le film qui m'a couté deux nuits d'insomnies

    petit conseil pour bien visionner la vidéo: laisser un petit délai de chargement pour éviter les

    coupures, mettez la en marche une fois et visionnez la une deuxième fois.

    synopsis: un groupe de personnes ayant bcp de choses en commun, se sont retrouvés pour la première fois pour certains,pour faire connaissance, partager des idées et profiter des joies de la rencontre on live.

    fiche technique:

    "sarhria fil elmedina"

    film de: mariouma de bariz ou plutot de tunis en ce moment:)

    production: Zicco produtions

    année: Septembre/Octobre 2007

    conseiller technique et formateur: kissa online

    mise online du produit: Sami

    casting:

    moula elfarh: Azwaw

    moula essala: Nouredine elwerghi

    jméet l3aroussa: les bloggeurs (pasla peine de citer toutela smala)

    les chanteurs: le tabell et zakar de Tejrouine et le frère de hadi Guella à l'aouud

    le photographe de la soirée: kibitz

    bonne vision et à vos claviers.

    :)

    fotos de la soirée de samedi

    voila chose promise chose dûe, je vous invite à aller voir vos photos sur flickr ici

    pour ce qui est de la vidéo c'est en bonne voie
    le montage est terminé et le film( tout petit au final mais tellement sympa)est fin prét.
    c'etait ma première leçon de montage vidéo, alors ne poussez pas trop. :)
    je l'ai fait surtout pour ceux qui n'ont pu être des notres.
    je le poste demain inchalah si tout va bien.
    ah et pour clando, j'ai un petit message à lui adresser; il n'avait qu'à venir de lui même et me poser la question quant à savoir si j'etais célib ou pas :)))
    ya ghibetkom, vouis les absents, j'ai bcp pensé à vous samedi.
    biz et à demain pour le film.

    Centre de tri

    Compteur

    La boîte à tralala

    Quelques rêveurs de passage