une route que l'on ne parcourt jamais seul...

Un appel téléphonique venant de loin ravive et les souvenirs et un sourire au coin des lèvres
Une petite pensée qui voyage pour soulager, faire rire, échanger, (re)construire et vivre
Un kaléidoscope d’instants amassés avec soin
Et jalousement préservés de la mémoire défaillante et de l’effritement
Un sourire heureux et confiant, une conversation à bâtons rompus autour d’un café, au cours duquel fusent les plaisanteries que seuls nous comprenons
Un regard complice à travers une foule
Des mains tendues à tout bout de champ
Des étreintes souvent maladroites, bourrues, spontanées mais toujours généreuses
Sans attendre de retour…

Des retrouvailles tant attendues ou inespérées
Des amitiés naissantes, sucrées comme le bonbon qui fond dans la bouche
Des rires à gogo
Et de gros bobos aussi
Et une tonne de papiers servant à sécher les larmes de fous rires
Et les larmes des échecs
Des fêtes à ne plus en finir
Aux bêtises complices
Aux éternels jeux de gamins farceurs…

Des offrandes d’amour pour se remettre debout et avancer
Sans demander le pourquoi du comment
Même s’ils n’y comprennent pas toujours grand-chose
Un soutien inaliénable au fil du temps
Des baisers à la pelle
De la tendresse à en revendre
Des barricades humaines contre la tristesse, la solitude, la douleur
Et les démons intérieurs

Un lien ou les aprioris et les jugements de valeur sont proscrits,
Ou les rancunes et le ressentiment n’ont qu’à aller se faire voir
Et ou le silence est parfois le seul langage
Sans compromis
Ni compromission
Des amis qui connaissent la chanson
Des êtres qui s’apprécient,
S’aiment pour ce qu’ils sont
Sans garantie
Sans condition
Juste l’envie d’être là
Juste l’envie de partager
Un sourire
Un moment
Un bout de chemin
Ou un bout de vie…

Des liens indéfectibles
Malgré les années
Les tourmentes
Les disputes souvent orageuses, les portes qui claquent
Les dix mille « je ne te parlerai plus jamais »
Malgré les coups durs
Malgré les séparations
Une famille que l’on choisit et qui nous choisit
Une tribu
Où chacun donne un peu de soi-même
Sans la peur de s’en prendre plein la figure
Une route que l’on ne parcourt jamais seul…



Je ne suis pas douée pour les grands discours.
Mes mots se sont faits la malle, me laissant seule face à mon impuissance.
Merci avec ma tendresse infinie et un clin d'œil à la belle dame qui m'a dit de ne jamais avoir peur d'être ce que je suis.




9 ripostes trèès percutantes:

wounded_spirit 27 septembre 2008 à 00:56  

Merci de l'avoir partagé

MAD DJERBA 27 septembre 2008 à 00:58  

Toujours plus belle la vie et toi toujours plus forte ! A très bientôt :))

ulyssen 27 septembre 2008 à 09:32  

que d'honneur ... looool
soit toujours toi meme et tu sera toujours plus forte !
a bientot

komingtone 27 septembre 2008 à 11:06  

Il n'est pas dans mes habitudes d'être complaisant. J'aime beaucoup, oui beaucoup.
http://tnkhanouff.hautetfort.com/

Sonya 27 septembre 2008 à 14:12  

:)
je suis fière de toi
fière de notre amitié
Bon courage marioumti
je t'adore

mariouma 27 septembre 2008 à 18:09  

@ wounded spirit
merci pour ton passage
ce n'était qu'une envie de me remettre à écrire et une façon de dire merci. c'etait plus facile de le faire par écrit.
how are you?

@mad
croisons les doigts. avec grand plaisir.

@ulyssen
je ne parlais pas que de toi patate!!!
à très bientot.

@komingtone
merci à toi pour le passage et pour le compliment.

@sonson
adoration acceptée loool
pourvu que ça dure ;)

Mani l'Africain 28 septembre 2008 à 12:40  

Merci chère amie...

melek 29 septembre 2008 à 04:04  

quel belle ode à l'amitié!
je te connais depuis maintenant 4 ans!
tantôt forte!tantôt fleur bleue!mais ce dont je suis sûre c'est que tu es toujours la meilleure amie que j'ai pu avoir!
et retenez votre souffle:on ne s'est jamis disputé!
une victoire contre les anomalies des tourments et des vices humains!
on se voit trop peu à mon gout mais l'amour est toujours là
je t'aime ma ptite, douce, fragile et si honorable amie!
je t'adore

melek 29 septembre 2008 à 04:06  

erreur grave!
on se connaît depuis SEPT belles années!
sorry mimi!
te fach pas
pliz!

Centre de tri

Compteur

La boîte à tralala

Quelques rêveurs de passage