Spy on me, I am spying on you too



Tu es curieux, tu aimes les spy games, ou etmout 3ala etnassniss ?

Alors ceci te concerne.

Tu voudrais tout connaitre sur tout le monde, savoir qui est qui, qui fait quoi, avec qui, quand, comment et pourquoi?

Tu voudrais découvrir les identités de ceux qui tu connais virtuellement parce que tu es friand de détails intimes des autres?

Tu voudrais mettre des noms sur des visages, et vice versa, savoir qui ressemble à qui et à quoi ?

Tu voudrais découvrir le lien entre X et Z sans trop te casser les pieds ou te faire prendre en pleine séance d’espionnage ou 9il ou 9al ou fthaya7 ou kachfen 7al?

Ou encore savoir si XX et Zy préparent u truc sans t’en parler pour le week end, écrivent des trucs pas sympas (mais alors là pas du tout) sur toi, si tu as raté une séance de déchirages et déplumages (ça c’est la version arabe) ou casser du sucre sur ton dos (version française) ?

Ou alors tu voudrais débusquer les plus farouches, se cachant derrière des psydinimes kima 9al le5er et qui se disent résolument attachés à leur anonymat et autre jardin secret?

Sur le net/village, il y a ce qu’il faut, de tout et même beaucoup trop de bruit pour rien. Il suffit simplement de se munir d’une souris et que le jeu commence. Le monde est à un écran près.

Les blogs, sites, forums et ce qu’on appelle le social networking sont faits pour ça. D’ailleurs, les uns sont les antichambres des autres. Il est recommandé d’être patient et faire fonctionner ses méninges.

Il faut juste savoir que ça se pratique dans les deux sens :

-Soit, on devient super épieur amateur, (le but du jeu) souvent sans forcement le vouloir (bah, voyons) en deux cliques quitte à se retrouver propulsé dans l’intimité/exhibitionnisme (le paradoxe marrant) des gens, à baver sur les photos de XYT lancés sur la place publique et à découvrir la bande de copains de HGF, à faire cache-cache avec les plus récalcitrants, à connaître à force de lire et de farfouiller ce que fait un tel et un tel dans les moindres détails(voire même noumrou essabat) et parfois à la seconde même.

Tiens, rien que pour le cas de facebouk ou oumek et toute la famille( ceci n'est pas une injure, je tiens à le préciser), et en circulant dans un des groupes crées sur cette plateforme, je suis tombée sur des bloggeurs super attachés à leur anonymat, sur l’ex d’une ex d’un ex d’une copine quoique ça ne me regarde pas trop (mais si mais si), sur le père du cousin par alliance de la tante de ma collègue, sur le futur ex d’une amie à mon frère, sur le boucher du coin, sur le plombier de la voisine de palier de mon beau-père, sur les préférences de tout ordre de XYT et ceux qui pratiquent des activités en groupe en tout genre ( ?!Je n’avais vraiment pas besoin de savoir ça).

Qui peut encore parler de privacy sur ce truc ? On y rentre comme dans un moulin même quand on n’y est pas convié !

-Soit, on devient épié, sans le chercher ou au contraire en s’y abandonnant avec délice (hum).

Ou alors carrément les deux. Il suffit de regrouper ou de laisser trainer les « indices » et le tour est joué. Le lien est vite fait surtout si l’on s’expose sciemment. Tu vois comme c’est facile. Alors, heureux ?

You spy on me, I spy on you and someone else is spying on you -ou che5et ellila-involontairement ou non. C’est la technique de l’arroseur arrosé. Bref, tout le monde sait tout sur tout le monde.

Et nous nous croyons à l’abri d’un éventuel voyeur/épieur, derrière des pseudos et de fausses pistes, préservant nos petits secrets tout en éparpillant quelques-uns au passage, ici et là.

Personne ne peut (plus) se cacher du moment qu’il a accepté de jouer le jeu. Sauf que le dit jeu peut s’avérer parfois disons, désagréable voire porteur à conséquences, si on se lance dedans sans une certaine lucidité et sans avoir accepté les règles au préalable.

On en vient presque à regretter son anonymat après que le train ait sifflé (à traduire)

Quelle est la limite entre domaine public et privé dans tout ça ?

Qui penserait encore venir parler d’anonymat et de droit à la vie privé dans ce cas?

Smile and welcome to the village.

6 ripostes trèès percutantes:

The Dreamer 13 juin 2008 à 21:52  

big brother is coming

Roumi 13 juin 2008 à 22:38  

Moi j'ai toujours été réservé à l'égard des réseaux sociaux ; je m'y suis inscrit toujours par gentillesse à l'égard de ceux qui me le demandait mais sans réelle conviction ; j'ai toujours rempli de manière très partielle les divers profils, sans photos notamment, sans informations évidentes me concernant et sans utiliser les moyens d'interaction proposés. Et puis il y a deux mois j'ai tout viré définitivement et je m'en porte très bien. :)

Hmayed 14 juin 2008 à 09:12  

:)

il faut pas ce mettre a fond , et savoir les limites
quoi que moi , j'ai un sacré prob, si on élimine le poker , je quitte de suite
j'ai un faible pour ca , graveeeee

mariouma 15 juin 2008 à 22:05  

@the dreamer
who is it?

@roumi
mais tu étais depuis ce temps???????????
je suis d'acc, je devrais y penser.

mariouma 15 juin 2008 à 22:07  

@hmayed
poker?? tiens tiens ;))
pas très sage tout ça !

The Dreamer 18 juin 2008 à 00:45  

big brother, le grand frère littéralement ou comment dominer la société par internet et la vidéo surveillance

Centre de tri

Compteur

La boîte à tralala

Quelques rêveurs de passage